Entre ciel et terre

Himnaríki og helvíti, Gallimard, 2010

Auteur :Jón Kalman Stefánsson
Pays :Islande
Traducteur :Éric Boury
Saison :2014/2015
Résumé : Certains mots sont probablement aptes à changer le monde, ils ont le pouvoir de nous consoler et de sécher nos larmes. Certains mots sont des balles de fusil, d’autres des notes de violon. Certains sont capables de faire fondre la glace qui nous enserre le cœur et il est même possible de les dépêcher comme des cohortes de sauveteurs quand les jours sont contraires et que nous ne sommes peut-être ni vivants ni morts.
Parfois les mots font que l’on meurt de froid. Cela arrive à Bárður, pêcheur à la morue parti en mer sans sa vareuse. Trop occupé à retenir les vers du Paradis perdu, du grand poète anglais Milton, il n’a pensé ni aux préparatifs de son équipage ni à se protéger du mauvais temps. Quand, de retour sur la terre ferme, ses camarades sortent du bateau le cadavre gelé de Bárður, son meilleur ami, qui n’est pas parvenu à le sauver, entame un périlleux voyage à travers l’île pour rendre à son propriétaire, un vieux capitaine devenu aveugle, ce livre dans lequel Bárður s’était fatalement plongé, et pour savoir s’il a encore la force et l’envie de continuer à vivre.
Par la grâce d’une narration où chaque mot est à sa place, nous accompagnons dans son voyage initiatique un jeune pêcheur islandais qui pleure son meilleur ami : sa douleur devient la nôtre, puis son espoir aussi. Entre ciel et terre, d’une force hypnotique, nous offre une de ces lectures trop rares dont on ne sort pas indemne. Une révélation…
Bio auteur : Jón Kalman Stefánsson est né Reykjavik , le 17.12.1963
Après ses études au collège,qu’il termine en 1982, il travaille dans les secteurs de la pêche et de la maçonnerie jusqu’en 1986. Il entame jusqu’en 1991, sans les terminer, des études de littérature à l’université. Il donne des cours dans différentes écoles et rédige des articles pour un journal, à Copenhague.
Il rentre en Islande et , jusqu’en 2000, il s’occupe de la Bibliothèque municipale de Mosfellsbaer. Depuis, il se consacre à l’écriture de contes et de romans.
Il a publié cinq romans dont trois traduits en français :
Entre ciel et terre chez Gallimard (2010, )
La tristesse des Anges, en français chez Gallimard (2011)
Le cœur de l'homme chez Gallimard (2013)

Sumarið bakvið Brekkuna (1997, L'été derrière la montagne)
Birtan á fjöllunum (1999, La lumière sur les montagnes)
Ýmislegt um risafurur og tímann (2001, Diverses choses à propos des sequoias et du temps)
Snarkið í stjörnunum (2003) Le Crépitement des étoiles'
Himnaríki og helvíti (2007, litt. «L'Enfer et le Paradis' traduit en français devient 'Entre ciel et Terre' chez Gallimard.
(Babelio)

retour