Imelda

Imelda, Quidam Editeur 2006

Auteur :John Herdman
Pays :Ecosse
Traducteur :Maïca Sanconie
Saison :2012/2013
Résumé :Qui est le père de l’enfant d’Imelda ? Dans ce récit palpitant, iconoclaste et tragique, John Herdman remonte le temps dans une double narration où deux discours contradictoires se superposent et s’entrecroisent, à l’image de la folie qui tisse sa toile tout au long du roman, emprisonnant Imelda dans ses longs fils vénéneux. La grandiloquence des narrateurs est à l’image de leur chute ou de leurs vices, dénonçant une société passéiste, mortifère et fondamentalement hypocrite. Le style de Herdman entretient cette dualité, dans une langue très construite où la noblesse des mots est érigée en système pour masquer la réalité. Le lecteur évolue à l’intérieur de cette structure, cherchant à entrevoir la vérité entre ces brillantes facettes. On songe à l’écriture dense et ironique de Nabokov dans La Méprise, à son jeu sur les conventions littéraires. Ici aussi, le lecteur est entraîné dans une illusion.

Qui détient la vérité ? Le lecteur ou l’un des personnages ?
Bio auteur :John Herdman est né à Edimbourg en 1941. Diplomé de Cambridge où il a effectué ses études supérieures, il a été très impliqué dans la question du nationalisme écossais, tant sur le plan politique que littéraire, époque retranscrite dans Poets, Pubs, Polls and Pillar Boxes (1999).
Herdman est reconnu à la fois comme romancier, nouvelliste, dramaturge et critique. Ses principales œuvres romanesques sont Four Tales, Imelda, Ghostwriting et The Sinister Cabaret. John Herdman a été décrit comme « le véritable successeur de James Hogg et R. L. Stevenson ». Son œuvre est empreinte d'une obsession particulière liée à la thématique de la dualité (il a d'ailleurs publié une étude sur le Double dans la littérature du dix-neuvième siècle). Herdman est également l'auteur d'une des toutes premières études sur les chansons de Bob Dylan (Voice without restraint). Il est marié et vit dans le Highland Perthshire.

retour