Pas facile de voler des chevaux



Auteur :Per Petterson
Pays :Norvège
Traducteur :Terje Sinding
Saison :2010/2011
Résumé :L’été 1948, Trond a quinze ans, et il est heureux d’être seul avec son père en vacances, dans un village près de la frontière suédoise. Il y retrouve son camarade Jon qui lui propose un matin d’aller « voler des chevaux ». Il s’agit en réalité d’emprunter les chevaux d’un propriétaire terrien pour une petite échappée. Trond accepte, malgré une certaine appréhension, et l’aventure se termine mal pour lui : il tombe de cheval et se blesse, puis assiste, impuissant, à une étrange explosion de rage et de violence chez son ami. Son père lui apprend alors que la veille, un effroyable accident est survenu dans la famille de Jon qui quitte le village peu après. Trond passe alors le reste de l’été en compagnie de son père, dont il se sent de plus en plus proche. Quand un voisin lui révèle que ce dernier a été un membre actif de la Résistance pendant l’Occupation de la Norvège, il ne se doute pas encore que les événements dramatiques survenus pendant la Seconde Guerre mondiale vont jeter leur ombre sur sa propre famille et lui ravir son père.

Plus de cinquante ans après, Trond décide de se retirer à la campagne au nord-est de la Norvège. Il a le sentiment que son rêve de quiétude est en passe de se réaliser mais un soir, il fait la connaissance de son voisin Lars, en qui il reconnaît le petit frère de Jon.

Pas facile de voler des chevaux est un livre d’une intensité dramatique rare, habilement construit autour des secrets des personnages principaux. Les réminiscences d’un narrateur au soir de sa vie et son évocation d’un été inoubliable sont tout simplement bouleversantes.
Bio auteur :Jeune garçon, Per Petterson découvre un livre de Simone de Beauvoir sur l'étagère d'une bibliothèque. Les mots l'imprègnent, la lecture de l'ouvrage le bouleverse. Il raconte cette expérience inhabituelle avec verve et enthousiasme dans 'La Lune au-dessus du pont'. Mais avant d'entamer une carrière d'écrivain, Per Petterson travaille durant plusieurs années comme ouvrier agricole, puis comme libraire et traducteur jusqu'en 1987, date à laquelle il publie un premier recueil de petites histoires non traduites en français intitulé 'Ask i Munnen, Sand i Skoa'. Le livre, qui décrit avec acuité le poids des secrets et des souvenirs, est accueilli avec ferveur par les critiques. En 2003, il fait une percée littéraire grâce à 'Pas facile de voler des chevaux'. Immense succès en Norvège, Allemagne et Grande-Bretagne, le livre est récompensé par deux prix littéraires prestigieux en Scandinavie. Quelques temps plus tard, avec 'Dans le sillage', l'auteur montre le réconfort qu'apportent les mots et la nécessité des liens humains. Traduit dans plus de dix huit langues, Per Petterson possède une écriture intense. C'est avec force et grâce qu'il parvient à donner du relief à ses mots.

retour