La mort d’Ivan Illitch

Smert’ Ivana Il’uča, Gallimard (Folio), 1997

Auteur :Léon Tolstoï
Pays :Russie
Traducteur :Françoise Marrou-Flamant
Saison :2008/2009
Résumé : La Mort d'Ivan Ilitch est l'une des trois nouvelles de Léon Tolstoï, écrite en 1886, avec Maître et serviteur (1895) et la Sonate à Kreutzer (1889).

Quiconque lit La Mort d'Ivan Illitch y verra un inattendu mélange littéraire qui allie la description de frivolités comme de petites bassesses, et peint l'ordinaire commun et étriqué d'un esprit qui va se découvrir à son étonnement égoïste et petit (Ivan Ilitch), victime à 45 ans d'une maladie extrême dans la souffrance qui lui ouvrira les yeux.

Au début de cette nouvelle, le héros - magistrat - est satisfait de sa vie. À mesure toutefois que se développe en lui une douleur qui ne veut pas disparaître et qu'il comprend que sa mort approche, il prend conscience aussi que son entourage ne le voit pas sous un jour aussi avantageux qu'il ne l'imaginait; d'abord révolté, il se voit à mesure de ses réflexions obligé de constater que cette image peu flatteuse qu'on a de lui est fondée.

Alors qu'il passe par un extrême désespoir se produit pourtant une sorte de transfiguration, un sentiment d'immense pardon venant d'il ne sait où qui le réconcilie avec lui-même, lui rend la sérénité, et ressemble beaucoup à ce que nous nommons aujourd'hui l'expérience de mort imminente :

« Et la mort? où est-elle ? » Il chercha son ancienne peur et ne la trouva plus. « Où était-elle ? Quelle mort ? Il n'y avait pas de peur, parce qu'il n'y avait pas de mort ».

Plus d'informations :
https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Mort_d'Ivan_Ilitch

Bio auteur : Léon Tolstoï (9 septembre 1828 à Iasnaïa Poliana en Russie - 20 novembre 1910 à Astapovo) est un des écrivains majeurs de la littérature russe.

Le comte Lev Nikolaïevitch Tolstoï, en russe : Лев Николаевич Толстой, francisé en Léon Tolstoï, est, avec Fedor Dostoïevski, un des géants de la seconde partie de la période connue comme l'âge d'or de la littérature russe (débutant en 1820, avec les premières œuvres de son cousin Pouchkine, et se terminant en 1880 avec les dernières grandes oeuvres de Dostoïevski). Ses œuvres les plus connues sont les romans Guerre et Paix, Anna Karénine et Résurrection.

Plus d'information :
https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9on_Tolsto%C3%AF



retour