Vert paradis

Verd paradis, Anatolia-Editions du Rocher, 2006

Auteur :Max Rouquette
Pays :Occitanie
Traducteur :Alem Surre-Garcia
Saison :2008/2009
Résumé :Vert Paradis renvoie à une terre de garrigues, de rocailles, d'asphodèles, de lentisques et de friches.
Entre la Camargue blanche et les Cévennes bleues, ce pays âpre se prête au merveilleux, et l'on y rencontre tout naturellement des hommes ' sous l'apparence desquels un dieu se cache, peut-être, pour nous mieux connaître '. Bergers, paysans, chasseurs, sauvageonnes, musicien qui fait danser le diable ou frère qui arrête le temps, peuplent ces récits et ces contes où la beauté garde toujours des accents tragiques.
Ecrit dans une langue charnelle et étincelante, qui nous plonge au cœur même du vivant, le livre de Max Rouquette, nourri de la tradition orale occitane comme des incantations faulknériennes, s'impose par son rythme et sa puissance.
Bio auteur :
Max Rouquette (en occitan Max Roqueta) est un écrivain français de langue occitane né à Argelliers près de Montpellier en 1908 et mort le 24 juin 2005.
Parfois surnommé le « Gracq occitan », il a joué un rôle incontestable dans le maintien et la sauvegarde de la culture d’oc et de la littérature occitane.

Il est l'auteur d'une œuvre foisonnante (prose, poésie, théâtre) à la dimension universelle. Ecrite en occitan, cette œuvre a dû attendre les premières traductions avant d'être reconnue en France et dans de nombreux pays. Vert Paradis, un recueil de courts récits ayant pour cadre les garrigues de l'arrière-pays montpelliérain, est considéré comme son chef-d'œuvre.

Joueur passionné de balle au tambourin durant sa jeunesse, il fonde en janvier 1939 la Fédération française du jeu de balle au tambourin dont il reste longtemps le président. Il signe également plusieurs ouvrages sur ce sport typique de l'est de l'Hérault. C'est lui qui initie le rapprochement entre français et italiens autour d'un même réglement en 1955. Il avait découvert l'existence du tamburello italien en 1954 à l'occasion d'un voyage dans le nord de l'Italie.

Le 6 mai 2006, la place des Arceaux de Montpellier, haut-lieu de la balle au tambourin, est rebaptisée Place Max-Rouquette.




retour