Ce que savent les saumons



Auteur :Elwood Reid
Pays :Etats-Unis
Traducteur :Freddy Michalsky
Saison :2005/2006
Résumé :Les personnages d'Elwood Reid sont des hommes simples, qui gagnent leur vie sur les forages pétroliers ou les chantiers de l'Alaska, et se retrouvent le soir au bar, à moins qu'ils n'aillent goûter, au bord des rivières, les bonheurs de la pêche au saumon. Les interrogations, les drames, les grandeurs inconnues qui marquent ces vies ordinaires : voilà ce qui nous est conté, dans une tonalité qui rappelle à la fois Jack London et John Steinbeck. Il y a celui qui s'est vu contraint de faire des heures supplémentaires au lieu d'aller chercher sa fille, que l'on retrouvera assassinée, celui qui tente de détourner un de ses compagnons de son penchant pour l'ivrognerie ; celui qui amène un gamin autiste admirer les bisons... Autant d'épisodes où l'amitié, la solidarité, la révolte ouvrent des brèches dans la dureté impitoyable de la vie.
Bio auteur : Elwood Reid est l’un des jeunes écrivains américains les plus singuliers et talentueux. Il a 34 ans, deux mètres et quelque cent kilos, a été tour à tour charpentier, videur, barman, cuisinier et animateur d’un atelier d’écriture. Pour lui, l’envers du rêve américain, c’est l’Amérique profonde, sa source d’inspiration. Reid est un autodidacte. En cachette, il lit tout Conrad, Melville, puis Hemingway, Carver et surtout Barry Hannah et Jim Harrison… À 19 ans, Reid pèse 135 kilos, porte les cheveux longs et écoute en boucle les Sex Pistols, Ramones et Nirvana. Pour évacuer la violence qui gronde en lui, il joue au football américain. Ses parents voudraient qu’il entre à l’usine mais il n’en démord pas : il veut intégrer une université. Il décide ensuite d’être écrivain, mais ses premières tentatives sont des échecs. À 21 ans, Elwood Reid se voit sombrer. Il se réfugie en Alaska et devient charpentier. Elwood Reid a appris le français grâce au vin et à la littérature. À l’aide d’un dictionnaire, il a traduit pour lui-même les romans d’Albert Camus, de Samuel Beckett… et quelques guides sur les bourgognes et les bordeaux, ses deux autres faiblesses. Faute d’être vigneron, il est devenu écrivain. Elwood Reid a mené la vie de ses personnages avant de se consacrer à l’écriture. Aujourd’hui, il habite une petite ville du Montana, Livingston, où s’est établi voici quelques années un écrivain qui l’a adoubé, Jim Harrison. Un recueil de nouvelles et un roman lui ont valu un formidable accueil tant de la critique que des libraires et du public.


retour