Refus de témoigner



Auteur :Ruth Klüger
Pays :Autriche
Traducteur :Jeanne Etoré
Saison :2005/2006
Résumé :'C’etait la mort et non le sexe, le secret dont les grandes personnes parlaient en chuchotant, et sur lequel on aurait bien voulu en apprendre davantage.' Cet uppercut à la mâchoire, c'est la première phrase de Refus de témoigner.
Il est difficile de dire 'l'indocilité' du récit dont Ruth Klüger nous fait ici l'abrupt et magnifique présent. Martin Walser ne s'y est pas trompé en commentant ainsi - sur la Radio Bavaroise ( sa parution en 1992 : 'La précision du style, qui met en doute le témoignage de la mémoire, ne nous permet pas de nous dédouaner par la compassion. Je ne crois pas qu'on puisse lire ce livre sans se sentir provoqué... Chaque lecteur devra y répondre avec sa propre histoire.')
Juive née à Vienne en 1931, Ruth Klüger a sept ans au moment de l'Anschluss. 1942 : elle est déportée avec sa mère, Theresienstadt, Auschwitz... seul le hasard entrouvre la porte et les dirige vers le camp de travail de Christianstadt. Février 1945 : les deux femmes s'enfuient. 1947 : elles émigrent aux Etats-Unis.
Bio auteur :Ruth Klüger est née à Vienne le 31 octobre 1931, dans une famille juive 'émancipée, mais non assimilée', ainsi qu'elle la décrit elle-même. En 1942, âgée de 11 ans, elle a été déportée avec sa mère à Theresienstadt, puis en 1944 à Auschwitz et enfin à Christianstadt, camp de travail annexe de Gross-Rosen. En février 1945, pendant l'évacuation du camp, Ruth Klüger et sa mère parviennent à s'enfuir. Elles se réfugient en Bavière, puis émigrent en 1947 aux États-Unis, où Ruth Klüger poursuit ses études à New York puis à Berkeley.

En 1980 elle devient professeur à l'université de Princeton et a enseigné par la suite dans plusieurs universités américaines. Elle a été également pendant plusieurs années professeur invité à l'Université de Göttingen en Allemagne. Elle est une spécialiste reconnue de la littérature allemande.

Elle a publié en 1992 Weiter leben [continuer à vivre], traduit en français en 1997 sous le titre Refus de témoigner, autobiographie et livre de réflexions sur la déportation, dont le thème principal est le refus de voir son identité réduite à la catégorie d'ancienne déportée, ainsi que la critique des stéréotypes engendrés par la mémoire de la déportation.

Ruth Klüger a reçu de nombreux prix littéraires, dont, en France, le prix Mémoire de la Shoa (1998).



retour