Ne m'appelle pas capitaine

Acte Sud 2018

Auteur :Lyonel Trouillot
Pays :Haïti
Traducteur :en langue française
Saison :2018/2019
Résumé : « Que peuvent se dire un vieil expert en arts martiaux vivant en solitaire dans un quartier pourri et une jeune bourgeoise de vingt ans, dans un monde dominé par les préjugés et les écarts sociaux ?
Ne m’appelle pas Capitaine se veut le roman de l’impossible conversation entre l’un et l’autre. Les confidences du vieux et le monologue de celle qui semble être à ses propres yeux une jeunette sans profondeur prennent l’allure d’un combat entre une mémoire torturée par les déceptions amoureuses et les années de dictature et une légèreté sans empathie ni inquiétude qui n’a jamais appris qu’à consommer le monde. Pourtant, chaque fragment de récit amène l’introspection. » L. Trouillot
Bio auteur : Romancier et poète, Lyonel Trouillot est né en 1956 à Port-au-Prince. Issu d’une famille d’avocats, il entame des études de droit, mais très vite se fait remarquer par ses écrits. Il est très engagé dans la résistance à l’oppression de son pays, qu’il a toujours refusé de quitter.
Professeur de littérature à l’institut français d’Haïti et à l’université Caraïbe, il poursuit parallèlement ses activités littéraires en publiant une œuvre poétique et romanesque de première importance, des poèmes composés en créole et des romans écrits en français.
Membre très actif du collectif « NON » qui s’est créé à la fin de l’année 2003 au moment des événements tragiques d’Haïti qui ont donné lieu au départ d’Aristide, Lyonel Trouillot, intellectuel de longue date engagé sur le front de la résistance à la dictature et de la reconstruction démocratique de son pays, n’a depuis, cessé de mettre sa notoriété et son action au service d’une cause dont il est sans conteste l’un des porte-parole les plus écoutés.
En 2009, Yanvalou pour Charlie reçoit le Prix Wepler.
Il est fait Chevalier des Arts et des Lettres en juin 2010.
En 2011, il publie La belle amour humaine aux éditions Actes Sud pour lequel il reçoit le Grand Prix du Roman Métis.

retour