En prison

el-prison1Une éducation artistique fondée sur la confrontation avec les oeuvres

Etranges Lectures propose aux personnes détenues d'aller à la rencontre de littératures, de  textes, d'auteurs, de pays, de cultures autres et parfois de retrouver son pays d'origine. En parallèle, ce programme culturel permet de promouvoir une éducation artistique fondée sur la confrontation avec les œuvres, au service de l'émancipation de la personne tout au long de la vie, l'art et la culture au delà d'une utilité sociale ayant un vrai pouvoir d'intégration en aiguisant l'esprit critique, permettant une affirmation de sa propre existence, développant une communication avec autrui.

L’action :

Un cycle de lectures à voix haute
Annuellement, neuf lectures sont proposées dans les établissements pénitentiaires de la Dordogne

    • el-prison23 à la maison d’arrêt de Périgueux
    • 3 au centre de détention de Neuvic
    • 3 au centre de détention de Mauzac

Un comédien ou une comédienne, parfois les deux, propose au public, généralement une quinzaine de détenus, une lecture de quarante minutes d’extraits d’un roman étranger dans sa traduction française.
En introduction  un(e) spécialiste de la langue concernée, universitaire, traducteur…, présente l’œuvre, son auteur ainsi que les éléments indispensables à la bonne compréhension du récit et conclue son intervention par la lecture d’un court extrait dans la langue originale.
La séance est toujours suivie d’une discussion entre le public et les intervenants, comédiens et présentateurs pour se terminer par des échanges moins formels autour d’un goûter aux saveurs du pays concerné quand cela est possible.

Le Prix des lecteurs :

el-prison3Les bibliothèques des établissements   pénitentiaires proposent à leur lecteurs de participer au prix des lecteurs Étranges Lectures.

Financement :

Le financement est assuré par la DRAC, le Spip et la Ligue de l’enseignement de la Dordogne.

Organisation :

L'assistante culturelle du Spip, en lien avec le coordinateur d’Etranges Lectures de la Ligue de l’enseignement, s’assure que les romans dont sont tirés les lectures ainsi que ceux du Prix des lecteurs, soient disponibles dans les bibliothèques des établissements pénitentiaires dès le début de l’année et que les enseignants qui le souhaitent soient associés à la préparation des lectures avec les détenus.